Vous souhaitez une célébration pendant le confinement ?

Pourquoi demander la célébration d’une Messe ?

C’est une tradition ancienne et bien établie dans l’Église que les fidèles, guidés par le sens de la Foi et de la Charité, apportent au sacrifice eucharistique une offrande personnelle afin d’y participer plus étroitement. En effet, en donnant un peu d’eux-mêmes (leur propre vie, leur travail, leurs biens, la Création, etc.), ils prennent part à l’offrande que Jésus fait à son Père.

Par leur offrande (financière ou en nature), ils n’ »achètent » donc pas la bienveillance de Dieu – elle nous est définitivement acquise en Jésus le Sauveur -, ni ne « paient » la esse, car son prix est infini !… Elle est un acte de Foi, une participation à la vie et à la Mission de l’Église.

Une Messe, le plus beau cadeau !

On peut faire célébrer une Messe, une Neuvaine de Messes (pendant 9 jours d’affilée), une Trentaine (pendant 30 jours d’affilée) pour une intention particulière, un anniversaire de naissance, de mariage ou de décès, pour réussir un examen, pour un couple qui vient de se marier, pour le repos de l’âme d’un défunt, avant une opération chirurgicale, etc.

L’honoraire que l’on offre à ce moment-là sert à aider les prêtres à vivre.

La Conférence épiscopale des Évêques de France donne un montant, à titre indicatif, pour la célébration d’une Messe (18 €), pour une Neuvaine (162 €) ou une Trentaine (540 €) en tenant compte qu’ « Il est vivement recommandé aux prêtres, même s’ils n’ont pas reçu d’offrande, de célébrer la Messe aux intentions des fidèles, surtout de ceux qui sont dans le besoin. » (can 945 §2)